01.

Pourquoi les  femmes dans le commerce international ?  

Parce que c’est bénéfique pour l’économie, bénéfique pour la société et bénéfique pour les femmes et leurs familles. Si nous parlons d’un commerce inclusif, nous ne devons pas oublier que les femmes représentent la moitié de la population mondiale.

02.

Pour quoi un commerce  progressiste ?  

Parce qu’un commerce, ouvert, transparent, inclusif et non discriminatoire contribue à l’égalité des femmes et le développement économique et social des pays. Selon le McKinsey Global Institute, « l’avancement de l’égalité des femmes et la réduction des disparités entre les sexes pourraient permettre au Canada d’enregistrer une hausse de 150 milliards de dollars de son PIB d’ici 2026 ».

03.

Pourquoi Affaires internationales au féminin ?  

Parce que les femmes font face à des défis majeurs dans les échanges internationaux soit par un manque de connaissances, de financement,  d’un réseau ou de mentorat pour les accompagnées.

04.

Pourquoi la coopération, la formation et l’accompagnement ?   

Pour établir des liens de confiance permettant aux femmes de s’entraider et de faire face aux défis sur la scène  internationale. Les femmes qui ont de l’expérience pourront s’inspirer et aider d’autres femmes à avancer dans ce milieu.

05.

Pourquoi les pays qui ont conclu des accords avec le Canada ?   

 Les nouveaux accords de libre commerce vont au-delà des questions commerciales traditionnelles et couvrent les services, les investissements, la propriété intellectuelle, le commerce électronique, le travail et l’environnement. Le Canada est un chef de file dans la promotion du commerce progressiste.

Affaires internationales

au féminin